Traitement mérule : Comment traiter naturellement ce fléau ?

Votre maison peut parfois être victime d’intrus indésirables telle que la mérule. Si vous avez découvert la présence de ce champignon dans votre maison, vous devez agir rapidement. Heureusement, une solution naturelle vous permet désormais de vous débarrasser de la mérule.

La mérule, qu’est-ce que c’est ?

Serpula lacrymans, anciennement désigné sous le nom de Merulius lacrymans, est couramment connu sous le nom de « mérule ». C’est un champignon basidiomycète appartenant à la famille des Serpulaceae. Peu visible dans son environnement naturel, où elle se nourrit des souches d’arbres à feuilles caduques et de conifères, ce champignon lignivore se révèle être un redoutable ennemi des matériaux utilisés dans la construction et du bois transformé. La mérule cible particulièrement les menuiseries et les structures en maçonnerie. De plus, elle représente une menace bien plus grave que le salpêtre. Pour tout savoir sur le traitement merule, visitez traitement-merule.fr.

A lire en complément : Que faire face aux fuites et infiltration d’eau au niveau de vos fenêtres ?

Traiter la mérule naturellement

Contrairement à la croyance populaire, le traitement mérule n’exige plus nécessairement l’utilisation de fongicides puissants. Une approche novatrice et respectueuse de l’environnement émerge en France. La méthode la plus efficace repose sur un traitement thermique. En effet, la mérule ne survit pas à des températures supérieures à 50°C sur une période prolongée. 

Vous avez le choix entre un traitement :

Dans le meme genre : Améliorez votre productivité grâce à un choix judicieux de fournitures de bureau !

  • Intérieur en calfeutrant la maison et en utilisant un chauffage au fioul dédié, ou
  • Extérieur en bâchant la maison et en chauffant l’air sous la bâche

Cette méthode élimine la mérule tout en éradiquant les punaises de lit et les insectes xylophages, comme les termites. Pour garantir le succès de cette intervention, faites appel à un professionnel certifié CTB-A+. Cette certification garantit une intervention gratuite en cas de récidive de mérule dans les 10 ans à venir.

Précautions après le traitement naturel

Une fois la mérule traitée, il reste encore des étapes à suivre afin d’éviter tout risque de récidive. Évaluez les dommages causés par la mérule et effectuez les réparations nécessaires pour prévenir des problèmes structurels. 

En outre, si la mérule a infesté votre bâtiment, cela signifie que l’environnement favorise l’humidité et la formation de moisissures. Envisagez donc d’installer une ventilation adéquate, un système de chauffage et éventuellement une solution drainante. 

La mérule ne survit que trois semaines dans des conditions d’humidité inférieures à 22%. Certes, ces améliorations peuvent demander un investissement financier considérable, mais elles sont très utiles pour empêcher la réapparition de la mérule.

En cas de résistance au traitement naturel

Une intervention chimique plus lourde est nécessaire uniquement que si la mérule résiste au traitement naturel. Cela implique le remplacement des éléments atteints. Les bois retirés sont brûlés pour éviter la propagation de la moisissure, tandis que les maçonneries adjacentes sont traitées au chalumeau pour éliminer les rhizomes persistants. Cette méthode de traitement merule peut être coûteuse, mais elle est efficace sur le long terme.